Un chien pour draguer

C’est une étude américaine qui le dit.

Un homme sur deux croît qu’il va attirer l’attention avec son portable ou iphone ou smartphone en se pavanant en public. Eh bien non.

64 % des femmes trouvent que ce genre d’hommes est stupide et plus de la moitié des femmes de 35 ans craquent sur un homme qui promène un chien.

Voilà l’arme absolu d’un Dom Juan : un homme qui s’affiche à aimer son chien ne peut être qu’un charmant compagnon pour une femme.

Qu’en pensez-vous.

Lu dans La voix des bêtes – Fondation Assistance aux animaux Mai/Juin 2011


Archives pour la catégorie Presse

Une chaîne de télé pour les chiens (et leur maître)… A voir

Une chaîne de télé pour les chiens

La première chaîne de télévision pour nos amis les chiens

CommentCaMarche  le jeudi  5 juillet 2012 à 09:54:37

Une chaîne de télé pour les chiens (et leur maître)... A voir dans Actualité 5859871-4ff5483ds1

Après le succès de certains réseaux sociaux exclusivement dédiés à nos amis les bêtes, voici la première chaîne de télévision pour chiens ! Une vraie tendance en ce moment, de considérer nos amis les bêtes comme de vrais petits humains, ce qui n’est pas sans ravir maîtres et maîtresses.DOGTV est un réseau de câble de télévision créé pour les chiens et ceux qui les aiment. Tous les jours, 24 heures sur 24, la programmation se veut stimulante et divertissante. Des chiens en mouvement, des chiens au repos, des sons divers et variés, des objets… tout est proposé à partir du point de vue d’un chien. Ce sont des années de recherche qui ont permis à des experts du monde animal de créer ce contenu très spécial répondant parfaitement aux besoins d’un chien.La Société Américaine pour la Prévention de la Cruauté envers les Animaux (ASPCA) a approuvé cette chaîne de télévision, ajoutant qu’elle permet de réduire le stress et l’anxiété liés au départ du maître par exemple. En clair, DOGTV améliore la qualité de vie des chiens.

La télé pour les animaux !

Source : http://www.commentcamarche.net/news/5859871-la-premiere-chaine-de-television-pour-nos-amis-les-chiens

 

Article aussi à lire sur ce sujet :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/05/14/97001-20120514FILWWW00318-usa-une-television-pour-les-chiens.php

 

Un grand hommage aux pauvres victimes…

Le paradis pour ces pauvres bêtes et l’enfer pour leurs martyrs

Il y aurait de quoi avoir honte de faire partie de l’espèce humaine.

Je suis croyante et, croyant ou non il faut resspecter la vie. Si grande et si petite  soit-elle.

J’espère que le paradis existe et que ces pauvres chiens doivent vivre maintenant en paix.

Et j’espère  que l’enfer est là aussi pour les êtres malfaisants, les martyrs,  les pourritures qui font souffrir (je n’arrive pas à trouver le nom juste).

Je ne vous parle pas aussi des chiens dans les autres pays (Espagne, pays de l’est etc.).

Je ne veux pas m’étaler trop sur la souffrance des animaux :  d’autres blogs sont spécialisés dans le domaine de la torture et des souffrances que subissent les animaux.

http://www.youtube.com/watch?v=zCYBpvgFBdo

Hommage aux chiens qui finissent en refuge

Hommage aux chiens qui finissent en refuge dans Actualité sos-chiens-noirs1

Lettre à mon maître 

Au fond du vieux refuge, dans une niche en bois,

Depuis deux ans je purge, d’avoir trop cru en toi.

Tous les jours je t’attends, certain que tu viendras,

Tous les soirs je m’endors, sans que tu ne sois là.

Pourtant je suis certain, je te reconnaîtrai,

Viens me tendre une main, je te la lécherai.

Tu te souviens très bien, quand je sautais sur toi,

Que tu me caressais, que je dansais de joie.

Que c’est il donc passé, pour que ce 16 juin,

Heureux que tu étais, je me rappelle bien,

Tu sifflais, tu chantais, en bouclant les valises,

Que tu m’aies attaché, là, devant cette église.

Je ne peux pas comprendre, et ne croirai jamais,

Que toi qui fus si tendre, tu sois aussi mauvais.

Peut-être es-tu très loin, dans un autre pays,

Mais quand tu reviendras, moi j’aurai trop vieilli.

Ton absence me pèse, et les jours sont si longs,

Mon corps s’épuise, et mon cœur se morfond.

Je n’ai plus goût à rien, et je deviens si laid,

Que personne, jamais, ne voudra m’adopter.

Mais moi je ne veux pas, que l’on me trouve un maître,

Je montre bien mes dents, et je prends un air traître,

Envers qui veut me prendre, ou bien me caresser,

Pour toutes illusions, enfin leur enlever.

Car c’est toi que j’attends, prêt à te pardonner,

A te combler de joie, du mieux que je pourrai,

Et je suis sûr, tu vois, qu’ensemble nous saurions,

Vivre des jours heureux, en réconciliation.

Pour cela, je suis prêt, à faire de gros efforts,

A rester prés de toi, à veiller quand tu dors,

Et à me contenter, même si j’ai très faim,

D’un vulgaire petit os, et d’un morceau de pain.

Je n’ai jamais rien dit, lorsque tu m’as frappé,

Sans aucune raison, quand tu étais énervé,

Tu avais tous les droits, j’étais à ton service,

Je t’aimais sans compter, j’acceptais tous tes vices.

Tu m’as mis à la chaîne, ou tu m’as enfermé,

Tu m’as laissé des jours, sans boire et sans manger,

J’ai dormi bien souvent, dans ma niche sans toit,

Paralysé, raidi, tellement j’avais froid.

Pourtant, si tu reviens, nous partirons ensemble,

Nous franchirons en chœur, la porte qui ressemble,

A celle d’une prison, que je ne veux plus voir,

Et dans laquelle, hélas, j’ai broyé tant de noir.

Voilà, mon rêve se termine, car je vois le gardien,

Puis l’infirmière, et le vétérinaire plus loin,

Ils entrent dans l’enclos, et leurs visages blêmes,

En disent long pour nous, sur ce qu’ils nous amènent.

Je suis heureux, tu vois, car dans quelques instants,

Je vais tout oublier, et, comme il y a deux ans,

Je m’endormais sur toi, mon cher et grand ami,

Je dormirai toujours, grâce à …l’euthanasie.

Et s’il t’arrive un jour, de repenser à moi,

Ne verse pas de larmes, ne te prends pas d’émoi,

Pour toi, j’étais  » qu’un chien « , tu préférais la mer,

Tu l’aurais su avant, j’aurai payé moins cher.

A vous tous les humains, j’adresse une prière,

Me tuer tout petit, aurait peiné ma mère,

Mais il eut mieux valu, pour moi, cette manière,

Et vous n’auriez pas eu, aujourd’hui, à le faire.

 

__________________________________________

j’ajoute un commentaire fait par un ami que je tenais à remercier:

Il est vraiment sublime, le poème de ton site,

A lire toutes ces rimes, on a le coeur bien triste.

C’est pourtant pas humain, d’agir de cette façon,

Y en a pourtant certains, qui l’ont fait ou feront.

Les pauvres bêtes hélas, se retrouvent orphelines,

Quand leur maître se lasse, de leur présence canine,

 

Juste un chien

De temps en temps les gens me disent « Voyons, c’est juste un chien » ou « tu en dépenses de l’argent, pour juste un chien »…

Ils ne comprennent pas les distances parcourues, le temps passé ou les coûts que ça implque pour « juste un chien ».

Pourtant, plusieurs des moments dont je suis le plus  fier sont survenus à cause de « juste un chien ».

J’ai passé bien des heures avec, pour seul compagnon, « juste un chien » et je ne me suis jamais senti moindrement seul.

Certains de mes moments les plus tristes sont survenus à cause de « juste un chien » et, dans ces jours sombres, le doux contact de « juste un chien  » m’a donné du réconfort et permis de traverser la journée.

Si vous, aussi, pensez que c’est « juste un chien » alors vous comprendrez probablement des phrases comme « juste ami », « juste un lever de soleil » ou « juste une promesse ».

« Juste un chien » apporte dans ma vie la véritable essence de l’amitié, de la confiance et d’une joie passionnée.

« Juste un chien » fait ressortir la compassion e la patience qui fait de moi uemeillure personne.

A cause de « juste un chien » je me lèverai de bonne heure, prendrai de longues marches et regarderai vers le futur.

Alors pour moi et les gens comme moi, ce n’est pas juste un chien, » mas l’incarnation de tous les espoirs et rêves du futur, le doux souvenir du passé et la pure joie du moment.

« Juste un chien » fait sortir ce qu’il y a de bon en moi et me détourne de mes pensées et des porobèmes de la journée.

J’espère qu’un jour ils pourront comprendre que ce n’est pas « juste un chien » mais l’être qui m’a donné l’humanité et qui m’a préservé de n’être que… « juste un homme ou une femme ».

Alors la prochaine fois que vous entendrez la phrase « juste un chien »… souriez, parce que c’est « juste qu’ils n’ont pas compris ».

Richard Bilby, Versatile Hunting Dog Magazine, février 2006Juste un chien dans Presse princesse-300x191

Khalifadieye |
Emploicalvados |
Cuibackdeda |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | eroayitinouye.org
| animauxconseil
| Cmxclongchamps8